Pour un MaaS global

Le MaaS arrive, poussé par les opérateurs, tiré par les AOM ; le véhicule autonome aussi, électrique, partagé, poussé par Google, et surtout tiré par l’inefficacité générale d’un système s’appuyant trop sur la voiture individuelle. Mais là où un Maas local se construit essentiellement à l’intérieur de l’écosystème des mobilités, un système efficace de véhicules autonomes devra intégrer des systèmes bien plus larges dans sa mise en œuvre.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :